Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les photos de Jielka

Les photos de Jielka

Menu
LE RACOU...ENSABLÉ

LE RACOU...ENSABLÉ

LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ

Le mot "Racou" signifie le recoin en Catalan. Installé à la charnière de la côte rocheuse et de la plage de sable, c'est un des lieux les plus typiques du littoral Argelésien. Au début du 20ème siècle, il n'y avait là que quelques cabines de bain et des cabanes de pécheurs en roseau construites sur le sable. Les premières maisons en "dur" apparaissent dans les années trente. Mais le hameau du Racou ne se développe vraiment qu'après le seconde guerre mondiale. Plus qu'un simple quartier d'Argelès, ce lieu est presque un village à part entière et a su garder son ambiance familiale. Dans les années soixante, les habitants décrètent l'indépendance du hameau. "La commune libre du Racou" n'a bien sûr jamais été reconnue, mais cette action d'éclat a permis quelques réalisations dont l'attribution de noms Catalans aux rue.

Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.
Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.
Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.
Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.
Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.
Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.

Vendredi 2 mars, les habitants se sont réveillés avec des tonnes de sable à évacuer de leurs rues suite à la tempête de la veille.

LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ
LE RACOU...ENSABLÉ