Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les photos de Jielka

Les photos de Jielka

Menu
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS

ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS

ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS

A la fin du 19eme siècle Mrs Arrich, Camo et Cantaloup créaient une petite manufacture de toiles pour les sandales en tissu Catalan.

Arles sur Tech fût choisi pour la pureté des eaux du Tech non calcaire, un atout primordial pour les teintures.

C'est dans un vieux bâtiment au bord du Tech qu'ils s'installèrent, autrefois moulin à huile des moines du village.

A peine installés, survint la guerre de 1914, les hommes partirent au front et c'est sous la direction de Mme Camo que la petite usine, assaillie de commandes pour l'armée, travaille jours et nuits avec du personnel principalement féminin.

 

ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS

Après la guerre, l'affaire est très fructueuse, la fabrique s'agrandit pour employer quelques 200 personnes entre 1924 et 1940. De la toile d'espadrille on bifurque sur la fabrication de toile de bâche, de toile rustique connue pour leur solidité. La manufacture de toiles Catalanes s'active dans trois ateliers.

Le tissage pour les toiles d'espadrilles et les toiles de bâches

l'atelier pour la confection de sacs et de musettes

La teinturerie, à la pointe de la technique. L'usine se spécialise dans les bleus "indigo" à l'usage des touaregs, les "hommes bleus" du désert.

L'usine tourne alors à plein régime.

ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS
ARLES SUR TECH, LES TISSAGES CATALANS

Le 17 septembre 1940, à 13 heures, une inondation, l'aïguat de 40, ravage et emporte avec une force inouïe l'usine de chocolat Cantaloup toute proche et 70% des 2300 m² qu'occupait les tissages Catalans. Les bâtiments en bordure du tech avec tout le stock et la teinturerie, orgueil de la maison, disparurent en quelques secondes. Reconstruite en partie, en auto financement, l'usine reprit son activité, mais la perte était telle que les grosses difficultés devaient surgir. Dans les années 50, les gros marchés coloniaux étaient perdus et la mode de l'espadrille devenait désuète.

L'usine avant et après l'aïguat de 1940.
L'usine avant et après l'aïguat de 1940.
L'usine avant et après l'aïguat de 1940.

L'usine avant et après l'aïguat de 1940.

DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA

DIAPORAMA

En 1955, les tissages Catalans reprirent leur envol quand Pierre Muchard décida de reprendre en main cette manufacture de toiles. Il réalisa des modèles très colorés, brodés et chatoyants fait de pur coton et de lin. La clientèle fût rapidement conquise et le succès assuré.

En 1958, l'usine ouvrait ses portes pour la visite des ateliers et la vente sur place dans une vaste boutique créée à cet effet. Il reste du temps de la splendeur des tissages Catalans de nombreux dessins et une vaste collection de galons, cet héritage va donner de nouvelles idées de création. On va désormais appliquer ces galons sur les toiles de grandes largeurs pour en faire surtout du linge de table aux coloris frais et gais.

Les machines furent réadaptés aux dessins jacquard et la qualité devait remplacer la quantité, d'industrielle, la fabrication devient pratiquement artisanale. Dans les années 70, l'usine emploie une quarantaine de personnes et environ 100 000 personnes la visite chaque année.

Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret
Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret
Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret
Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret
Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret
Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret

Pierre Muchar en 1963 et des serviettes et nappes des tissages Catalans chez Authentique Brocante à Céret

DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA

DIAPORAMA

Toutefois, à cette époque, comme toutes les activités liées à la présence des touristes, les tissages Catalans vivent à un rythme très saisonnier, quatre mois de plein "boum" et huit mois de calme plat.

    EN 1989, LES MACHINES A TISSER S'ARRÊTENT DÉFINITIVEMENT...

Les bâtiment aujourd'hui et la cheminée de la teinturerie.
Les bâtiment aujourd'hui et la cheminée de la teinturerie.
Les bâtiment aujourd'hui et la cheminée de la teinturerie.

Les bâtiment aujourd'hui et la cheminée de la teinturerie.